06 avril 2008

Punition Divine


Le Train de Feu file au dessus des crevasses infinies.


Il glisse, sur des rails de roches

Construits par mille Montagnes d’Argile.


Sur un fauteuil de pierre,

Un homme est prostré,

Ses trois cœurs battent en arythmie parfaite.


La Vipère à Corne le voit et dit :

« Qui est-tu ? »


L’homme s’arrache péniblement à son fauteuil.

Le souffle coupé il haleta :

- Pourquoi me le demandes-tu ?

- Tu es le premier Voyageur

- Depuis ?

- Toujours !


Comme assommé par cette révélation soudaine,

Il retomba de tout son corps

Et ses trois cœurs s’emballèrent de plus belle.


Il souhaitait mourir mais ne pouvait pas.

Il souhaitait arracher ses trois cœurs mais ne pouvait pas.

Harassé, il se résignait à son indicible Destin.


-Tu le premier Voyageur pour l’Enfer. Qui est-tu pour mériter ce châtiment ?

- Je suis Dieu.

- Je comprends, répondit la vipère.


LeTrain de Feu file au dessus des crevasses infinies.


Il glisse sur des rails de roches

Construits par mille Montagnes d’Argile…



1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

beaucoup de textes qui parle de toi, de Dieu, de son absence ou de son inutile presence...
Un Petit Prince puissant où le serpent devient la vipére à corne du desert, le serpent tentateur et cornu du tentateur cornu...
Kafka, un chateau dans l'infini des dunes...
Une trés jolie allegorie, une revolte joliment écrite...
Bravo.

15:56  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home